Oshe Shango

Oshe Shango présenté par Yves Créhalet

Oshe Shango, probablement de la main d’Abogunde de Ede.

La palette à double hache du dieu Shango est brandie par ses adoratrices en quête de fertilité. Car Shango est la puissance phallique de la fécondation, sa double hache représente sa foudre, celle de sa passion et de sa puissance, qui évoque Zeus, qui gouverne l’ordre et le maintien du monde.

Mais Shango est trop coléreux et tyrannique, et ce qu’il crée, il le détruit : il a fondé la dynastie Yoruba, au passage après avoir éliminé son frère jumeau, tel Romulus, mais tel Néron, il incendie sa ville. Sa fureur met même le feu à son palais, il perd le pouvoir, condamné à se suicider.

Pourtant sa puissance perdure, sous sa potence, gronde encore le tonnerre. Quelle merveille que les grands mythes de l’humanité trouvent écho aux quatre coins du monde!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s